Quelle est l’autonomie moyenne d’une voiture électrique ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Recharge batterie voiture électrique

Lorsque vous décidez d’acheter un véhicule électrique, la question qui revient le plus est celle de l’autonomie des batteries. Appréhension face à d’éventuelles pannes, praticité d’utilisation, usure à long terme, autant de questions que tout acheteur potentiel se pose.

Quelle est l’autonomie réelle des véhicules électriques présentés sur le marché aujourd’hui ?

Les constructeurs présentent de nos jours différents modèles avec une autonomie en situation réelle située entre 100 et 500 kilomètres. La fourchette est large et il vaut mieux s’y pencher rigoureusement avant de faire son choix, car ces chiffres ne traduisent pas l’action de certains critères qui vont avoir des conséquences sur la durée de roulement avant recharge.

L’autonomie d’une voiture électrique va dépendre de plusieurs facteurs liés à son utilisation ainsi qu’à la technologie et la capacité des piles au lithium. Le calcul est simple : plus la capacité des batteries est conséquente, plus l’autonomie est importante. Alors, pourquoi ne pas équiper tous les modèles de batteries suffisamment puissantes pour optimiser leur autonomie ?

Tout simplement parce que plus les batteries sont performantes et plus elles coûtent cher et par conséquent rendent moins accessible l’acquisition d’un véhicule électrique. Aujourd’hui, mis à part des modèles tels que Tesla qui possèdent une très grande autonomie, mais dont le prix est important, les modèles de véhicules électriques « standards » proposent des performances plus ou moins identiques.

Quels facteurs influent sur l’autonomie d’un véhicule électrique ?

Les actions qui vont avoir un impact sur l’autonomie des batteries d’un véhicule électrique sont nombreuses. La première étant celle relative au style de conduite de l’utilisateur. Une conduite sportive consommera bien plus d’énergie qu’une attitude fluide et douce.

La vitesse est également un des critères déterminants dans la consommation d’électricité. L’autonomie d’un modèle affichant habituellement 300 km sur des routes citadines peut se voir diminuer de moitié sur une autoroute. L’électronique embarquée à bord de ces véhicules électriques va également avoir un impact sur la consommation des batteries notamment la climatisation, le chauffage et tous les équipements électriques utilisés pour le confort dans l’habitacle.

Enfin, l’usure du véhicule et plus particulièrement l’usure des batteries va voir une forte incidence sur l’autonomie de circulation. Comme tout appareil fonctionnant à l’électricité, à l’instar des smartphones ou des ordinateurs, par exemple, l’autonomie de la batterie tend à diminuer avec le temps.

Les constructeurs automobiles sont parfaitement conscients que la faible autonomie d’un véhicule électrique est un frein à l’acquisition. C’est pour cela qu’ils tentent de trouver des moyens pour allonger celle-ci comme par la récupération de l’énergie cinétique pendant le freinage ou l’élaboration de nouveaux types de batteries. L’autonomie des véhicules électriques devrait sans nul doute augmenter dans les prochaines années.

Lire Les Autres Articles